Cela sent bon la nature et les aiguilles de pin dans notre bibliothèque : « Slow » d’Huiban et « Animaux architectes » de Nassar et Blasco

Mon premier est une initiation, limpide et accessible, des grands principes qui structurent la pédagogie Steiner-Waldorf. Mieux encore, avec Slow*, Isabelle Huiban nous incite à ralentir le rythme de nos vies effrénées pour nous offrir ce qui nous est – à l’adulte comme à l’enfant – essentiel : du temps ensemble et au contact de la nature.

Mon second intervient comme un prolongement du premier, pour nous donner envie d’ouvrir l’œil et de déceler l’ingéniosité d’habitats que nous n’avons pas l’habitude de visiter : ceux des animaux ! Animaux architectes* s’adresse aux enfants dès cinq / six ans ; il trouvera une place de choix aussi bien dans votre coin nature que dans votre espace construction.

Mon tout est une invitation à jouer dans les bois.

Et bien quoi ? Que fais-tu encore là ?

Slow : 50 idées et activités pour une enfance au naturel, inspirées de la pédagogie Steiner-Waldorf*

Son sous-titre, qui surfe sur la vague des ouvrages et des abonnements à des kits d’activités inspirés des pédagogies actives, me laissait dubitative au moment de sa parution – je préfère une réflexion autour des grands principes fédérant une pédagogie à l’écoute de la spécificité de l’enfance à une compilation de recettes prêtes à l’emploi.

Son contenu est tout autre : non seulement Isabelle Huiban, auteure du Journal des champs et créatrice de délicates poupées et jouets en matières naturelles, apporte avec Slow* une introduction accessible et sensible à la pédagogie Steiner-Waldorf qui faisait cruellement défaut dans le monde francophone, mais elle a également l’intelligence de mettre cette approche pédagogique au service d’un mode de vie et de parentalité plus doux, respectueux de la nature et de l’humain.

Les propositions sont simplissimes (nul besoin d’un matériel varié ou coûteux pour les mettre en place) et originales (sauf pour celui qui est tout à fait familier de cette pédagogie, bien entendu) : Slow* nous invite à suivre le rythme des saisons pour fêter les moments clés de l’année, travailler la laine, explorer l’aquarelle sur papier mouillé, faire un feu autour duquel se rassembler… L’ensemble est très fidèle à l’esprit de la pédagogie Steiner-Waldorf, et s’adapte tout particulièrement bien au contexte de l’instruction en famille. L’ouvrage est de plus illustré de photographies en pleine page, qui s’inscrivent en miroir de paragraphes de texte très aérés.

A contrario des ouvrages qui nous poussent à acheter plus ou à culpabiliser de ne jamais assez en faire auprès de nos enfants, Slow* nous ramène à ce qui devrait constituer l’essentiel de notre métier de parents : une présence cadrante, aimante et bienveillante, à l’écoute des besoins spécifiques à chaque âge de l’enfance. C’est pourquoi il constitue un délicat présent à offrir lors d’un blessingway ou d’une naissance, par exemple.

Animaux architectes*

Voici un bel album réalisé conjointement par un architecte – Daniel Nassar – et un illustrateur jeunesse – Julio Anonio Blasco. Très certainement inspiré par le travail de photographes animaliers tels qu’Eric Tourneret ou Ingo Arndt, ce livre nous emmène à la découverte de 14 habitats animaliers particulièrement élaborés et ingénieux. Certains vivent bien loin de chez nous – le tisserin, le chimpanzé… -, mais beaucoup peuvent être rencontrés dans nos contrées – le trichoptère, l’abeille, la fourmi, la grenouille… et leur observation (ou leur recherche) constitue un magnifique prétexte à une balade en forêt.

Chaque habitat est présenté sur un double page illustrée. Un volet qui se déplie reprend les principales caractéristiques de l’animal, ainsi qu’une liste des matériaux à partir desquels il compose son habitat. Le reste du texte est assez dense, c’est pourquoi je conseille cet album à partir de cinq ou six ans (plus tard, c’est encore parfait, donc : nous sommes bien en face d’explications qui s’adressent à la tête plutôt que dans une approche sensorielle qui parle au cœur, si tu m’autorises à rester dans un vocabulaire inspiré de la pédagogie Steiner-Waldorf).

Nul doute qu’ Animaux architectes* donnera des idées aussi bien aux  amoureux de la nature qu’aux petits architectes en herbe ou autres grands fans de leur espace de construction !

Un commentaire sur “Cela sent bon la nature et les aiguilles de pin dans notre bibliothèque : « Slow » d’Huiban et « Animaux architectes » de Nassar et Blasco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *