Première balade de l’année nouvelle : jolie dose de magie au jardin botanique de Meise

 

Floridylle d’hiver au jardin botanique de Meise

Vendredi soir, notre balade dans les bois avait un petit goût de magie : le jardin botanique de Meise installe durant les mois de décembre et janvier de merveilleuses illuminations à découvrir à la nuit tombée. Il faut réserver en novembre pour avoir la chance d’y assister ; j’essayerai de te le rappeler l’année prochaine car l’événement vaut le détour ! Joueur de hangdrum* dans l’obscurité de la serre, illuminations au rythme de la musique classique dans le parc, délicats nénuphars sur le lac… : la poésie est au rendez-vous. La touffeur de la serre, les senteurs des arbres, la boue des chemins et l’humidité de la nuit achèvent de faire de cette balade une expérience hautement sensorielle. On n’oublie pas les bottes et on essaie, autant que possible, de respecter le silence de l’endroit pour préserver sa magie.

Ce que je te souhaite pour 2020

Ces quelques images me semblent une belle opportunité pour t’adresser mes vœux. Je n’accorde souvent que peu d’importance à ce passage d’une année à l’autre, mais un timide coup d’œil en arrière à l’aube de cette année nouvelle m’a fait soudain prendre conscience de la dernière décennie. Une année passe tellement vite désormais que j’ai à peine le temps de la vivre. En dix ans, toutefois, que d’expériences m’ont façonnée !

Je suis entrée dans le monde du travail (pour le meilleur et pour le pire), j’ai achevé une thèse en lettres, je me suis découvert une passion pour la pédagogie. J’ai bricolé à la folie notre nid bruxellois, j’ai construit une petite maison sous les directives de celui qui partage ma vie depuis 16 ans aujourd’hui. J’ai fait deux ou trois beaux voyages, j’ai lu des jours et de nuits entiers, j’ai commencé le yoga et j’ai appris à jardiner. J’ai eu deux enfants qui ont fait de moi une mère et rien que de l’écrire ça me bouleverse. J’ai perdu deux femmes qui étaient de véritables lumières sur ma route et, si je rêve d’elles souvent, je souffre de n’avoir jamais pu leur présenter mes enfants. J’ai gardé contact avec tous mes amis chers, à une exception près. J’ai rencontré quelques très belles personnes. J’ai vibré avec eux tous des joies et des peines qui ont secoué leurs existences. Je me suis mariée avec l’homme que j’aime, entourée de ceux qui comptent le plus pour moi et qui ont rendu ce jour inoubliable. Je crois bien que c’est tout ce dont j’ai envie de me souvenir.

Je me revendique de ces âmes qui aspirent au doux frisson du quotidien. Tendresse, bienveillance, humour ne sont pas à mes yeux des mots éculés ; je les cultive et les intègre au sang qui s’écoule lentement dans mon corps pour faire battre mon cœur et rosir mes joues. Pour cette nouvelle année à venir, je ne nous souhaite donc rien d’autre que ce dont nous sommes tous responsables : la capacité à se préserver de ce qui nous use, et celle de trouver dans nos activités quotidiennes l’énergie qui nous anime ! Et là dessus, je te propose d’ajouter une petite dose d’autocongratulation et d’empathie pour le vivant, histoire de nous préparer et d’œuvrer aux changements qui s’annoncent – sans se voiler la face et les manches retroussées.

Happy 2020 !


Florydille : informations pratiques

Saison 2019-2020 : accès vers le site Internet

Prix : 7 euros / adulte ; gratuit pour les enfants de moins de cinq ans

Durée de la balade : 1h / 1h30

Le jardin botanique de Meise se situe à une dizaine de minutes en voiture de Bruxelles. Accès possible en transport en commun via le réseau De lijn. Parking vélo sur place.

Restauration payante sur place et formidable boutique (plantes, boutures, nichoirs pour oiseaux et chauves-souris, etc.)

Pour découvrir d’autres activités originales en extérieur à faire à Bruxelles avec des enfants, clique ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *