Hier…

… je me suis rendue à un festival de vieux hippies sortis de leur hutte yourte venus écouter des chants chamaniques foireux les yeux bandés, j’ai réussi à riper un film, j’ai vu une énorme araignée grimper sur mon épaule nue, je me suis fait hypnotiser, j’ai mangé des crêpes avec des amis chers à mon cœur, j’ai galopé à toute vitesse dans les champs, j’ai regardé Coco avant Chanel et j’ai découvert cette sublime chanson de Linda Lemay :

Y'a pas d'berceuse pour adultes
Parce qu'on a voulu grandir
On avale notre pilule
Dont on a besoin pour dormir
Parce qu'on s'est laissé vieillir
Y'a pas d'berceuse pour les grands
Parce qu'on a tous voulu fuir
Ce qui reste en nous d'enfant
On n'peut plus s'assoupir
Avec ce tendre sourire
Parce qu'on s'est laissé vieillir
b

Je me permets de vous conseiller l’ensemble de ces expériences. Ah oui enfin sauf l’araignée. Un déluge de baisers, aussi puissant que la flotte tombée sur notre plat pays ces derniers jours !

Un commentaire sur “Hier…

  1. Alys, t'es trop koule
    Si tavais un don
    Ce serait de retirer nos cagoules
    Tu transferes tes émotions
    et telle une ampoule
    tu réchauffes nos euh fronts
    En gros tu es une vraie magique potion

    (du grand art)

    Moi hier jai reçu un superbe tableau poétique (cest pas lui qui ma inspiré rassure toi) dont la vision mapaise. Jai reflechi à mille astuces pour laccrocher sans défoncer le mur (parait que jpeux pas) et jpense avoir trouvé. Ia plus quà. En attendant il trone sur létagere.

    Suis sure que la peintre a une sensibilité touchante, un enthousiasme contagieux et aussi quelle sait faire des crepes. On voit ça à la façon dont les pigments sont agencés sur la toile (si,si).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *