Plaidoyer pour une mode enfantine non genrée (1/3)

Ou comment vêtir nos enfants pour contribuer à forger une société plus respectueuse des autres et de soi

Bleu ou rose : une distinction arbitraire

On pourrait argumenter en rappelant que les vêtements genrés pour enfants sont une invention des industriels du textile du siècle dernier qui, pour faire notamment face à la baisse de la natalité (qui impactait leur vente), eurent l’idée de générer davantage de demandes en différenciant les vêtements pour garçons de ceux pour filles. Ce changement fut rendu possible par la modification du statut de l’enfant lui-même, au début du siècle dernier et parallèlement à l’évolution des sciences modernes, qui se mit à être peu à peu considéré dès sa naissance comme un individu singulier (là où il était autrefois laissé aux bons soins d’un entourage quasiment exclusivement féminin jusqu’à l’âge de six ou sept ans, et habillé de robes blanches sans distinction aucune pour son sexe).

mode mixte
Source : © Elise Gravel

On pourrait également arguer que le bleu n’est pas une couleur masculine dans son essence : au XIIe siècle, le culte chrétien de la Vierge Marie, résidant au ciel, promeut cette couleur symbole de pureté et de maternité. Représentant des vastes espaces aériens ou océaniques, le bleu connote la paix, la douceur et la sérénité. Le rouge, au contraire, renvoie depuis longtemps à un imaginaire plus violent et dynamique, qui est celui du sang, de la guerre ou encore de la sexualité. Le bleu layette et le rose barbie qui organisent désormais les rayonnages des boutiques de vêtements pour enfants et des magasins de jouets relèvent donc de choix purement arbitraires et non immuables.

Mais finalement, vêtements de filles versus vêtements de garçons, où est le mal ? Pour le découvrir, rendez-vous demain ou sur le blog de Bonjour Maurice, la marque de vêtements pour enfants au petit poisson rouge, dont l’équipe m’a initialement commandé cet article.

Envie de vêtir tes enfants autrement ? Jette un œil sur les autres articles de Minuscule infini qui parlent de la mode éthique !

Un commentaire sur “Plaidoyer pour une mode enfantine non genrée (1/3)

  1. Haha ! Faut que cet article (re)sorte aujourd’hui J’ai justement mis son t-shirt de fille ce matin à mon fils (4,5ans) ce matin
    Le truc c’est qu’il l’a directement dit « C’est un t-shirt de filles et qu’il voulait mettre un super héros ! ». J’ai répondu que moi je trouvais qu’il lui allait super bien et que s’il était d’accord, il portait le t-shirt à fleurs aujourd’hui et que demain, pour le stage, il mettrait le t-shirt super héros …
    Il s’est regardé dans le miroir et a dit « d’accord »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *